Francesita

Lundis 20, 27 janvier et 3,10 février à 19H

Samedis 18, 25 janvier et 15, 22 février à 17H

Après avoir lu un bien étonnant livre d’Albert Londres sur la « traite des blanches » en Argentine, Louise Jallu, jeune et charismatique bandonéoniste, est partie à la recherche de ces femmes condamnées à vivre et mourir dans les bordels d’Argentine, dont certaines ont donné leur prénom ou leur surnom à des thèmes emblématiques du Tango : Griseta, Maria, La Negra, Francesita … Notre « française bandonéoniste » propose ici un regard franc, sensible et parfois distancié de certains thèmes écrits par l’un des princes du Tango, Enrique Delfino (1895–1967) dans des arrangements de Maximo Mori ou originaux qu’elle a réalisés en collaboration avec le compositeur Bernard Cavanna.

 

RÉSERVER